Auteur

Anv-COP21

Année de publication

2016

Cet article est paru dans

181.jpg

Suite à l’appel à la réquisition citoyenne de chaises dans les agences des banques impliquées dans l’évasion fiscale, lancé deux mois avant la Cop21, 246 chaises avaient été réquisitionnées. Pour la première fois, un faucheur de chaise, Jon Palais, d’ANV-Cop21, Alternatiba et Bizi ! se retrouvera devant le tribunal correctionnel de Dax le 9 janvier 2017 pour « vol en réunion ». Il risque cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. Les Faucheurs de chaises ont décidé de saisir cette opportunité pour organiser un autre procès ce 9 janvier 2017 : celui de l’évasion fiscale ! Extraits…


Chaque année, ce sont 60 à 80 milliards d’euros qui manquent au budget de l’État français à cause de la fraude fiscale. Alors que les faucheurs de chaises ou des lanceurs d’alerte comme Antoine Deltour, Raphaël Halet et Édouard Perrin, se retrouvent devant des tribunaux, l’impunité judiciaire dont jouissent les délinquants fiscaux et leurs complices est une injustice que nous ne pouvons pas accepter. Pour cette raison, les faucheurs de chaises reprennent leurs actions en faisant le siège des « agences de banque privée » des banques.


« Faire le siège des banques »…

C’est prendre à contre-pied la logique de nos adversaires qui portent plainte contre les réquisitions de chaises : elles veulent récupérer des chaises ? Allons occuper leurs agences… avec des chaises ! Ces actions sont menées au grand jour, à visage découvert, dans l’esprit de l’action non-violente et de la désobéissance civile, en respectant les personnes tout en affichant notre détermination à faire changer cette situation d’injustice. Elles permettent de dénoncer l’impunité fiscale, d’organiser des activités de sensibilisation sur l’évasion fiscale et de se réapproprier l’espace occupé par les banques. Elles sont aussi l’occasion d’organiser des conférences, des débats, des discussions, des lectures collectives, etc., avec l’objectif d’échanger avec les clients, les passants et le personnel sur le rôle joué par les banques dans l’industrie de l’évasion fiscale. Ces actions ont comme point d’orgue le rassemblement massif à Dax le lundi 9 janvier 2017 appelé par ANV-Cop21, les Amis de la Terre, Attac, et Bizi ! pour faire le procès de l’évasion fi scale avec un mot d’ordre : « Ce ne sont pas les faucheurs de chaises qu’il faut juger, c’est l’évasion fi scale en bande organisée ! ».

› www.anv-cop21.org


Article écrit par Anv-COP21.

Article paru dans le numéro 181 d’Alternatives non-violentes.