Début juillet, les « Dialogues en humanité » célébraient leur 20e anniversaire, à Lyon !

Cet événement répandu à travers le monde, pour échanger sur des questions sociétales, avait une teneur particulière au cœur de cet été caniculaire, avec le thème « Faire humanité sur notre planète océan ». Ateliers, expositions, films, concerts, théâtre, ... Les propositions d’innombrables associations fusaient pour nous inspirer à agir face aux nombreux défis de notre monde. Les agoras rassemblaient militants, philosophes, et citoyens du monde. Dès le vendredi, le ton était donné. Dans l’agora « autoritarisme ou démocratie, quelles logiques de paix face aux logiques de guerre ? », le débat s’est rapidement tourné sur la légitimité de la non-violence dans des conflits armés. Le samedi, pendant que certains échangeaient autour de la thématique « Apprendre à s’opposer sans se massacrer », d’autres écoutaient avec beaucoup d’intérêt des agriculteurs indiens parler du succès de leur mouvement de résistance pour empêcher des lois pernicieuses d’être votées, au profit de multinationales, en mettant en danger leur travail. Alors que la pandémie Covid-19 commençait, des milliers d’agriculteurs et citoyens indiens ont bloqué Delhi pendant de longs mois. Face à ce mouvement inédit, solidaire et persévérant, le projet de loi n’a pas abouti. L’après-midi, face au constat « On ne peut pas négocier avec le climat », certains réfléchissaient à la manière dont faire évoluer le système de gouvernance mondiale. D’autres dans l’agora « Apprendre à vivre avec ses peurs » mettaient en commun leurs idées pour réussir à garder confiance et cœur ouvert dans nos vies. Quelques jours pour recharger sainement les batteries pour faire humanité sur notre planète océan !