Auteur

François Vaillant

Année de publication

2001

Cet article est paru dans

121.jpg

Le 11 septembre 2001 a signé tragiquement la date de la fin d’un monde, celui où les Américains se croyaient invulnérables chez eux. Mais hier comme aujourd’hui, le culte de la violence reste le maître mot des terroristes comme de ceux qui s’emploient à les terroriser. Ce sont des civils qui en payent partout la facture, y compris en Palestine, en Israël, au Sri-Lanka...

Ce numéro 121 est d’abord consacré aux luttes non-violentes du XXe siècle, et achève le travail commencé avec le n° 119-120 et l’affiche. Elle vient d’être réimprimée, tant elle suscite de nombreuses commandes, sans que nous sachions si nos livraisons ornent ensuite une salle de classe, une chambre ou une porte. Le principal est qu’elle permette méditation du passé et courage pour l’avenir !

Un entretien exclusif avec Michel Rocard vient magistralement nous redire que la vie politique et la gestion du pouvoir doivent allier honnêteté intellectuelle et audace. Ce n’est pas un luxe en cette veille d’élections où l’on souhaite des débats, entre autres sur l’odieux et coûteux armement nucléaire.


Article écrit par François Vaillant.

Article paru dans le numéro 121 d’Alternatives non-violentes.