Auteur

François Vaillant

Localisation

Afghanistan

Année de publication

2014

Cet article est paru dans

141.png

Les bus qui brûlent en automne 2006 dans les banlieues viennent tant rappeler les émeutes de l’automne 2005 que l’on est en droit de se demander si les médias audiovisuels ne se complaisent pas à relancer une surenchère. Dès que ça brûle quelque part, les images arrivent sur les écrans de télévision ! « On a voulu faire comme à Paris », affirmait un mineur arrêté à Marseille.

La situation a-t-elle changé depuis un an dans les banlieues ? Les pouvoirs publics sont-ils parvenus à définir une politique globale capable de redonner peu à peu confiance aux banlieues déshéritées ? Et tout d’abord, le comportement des policiers a-t-il changé ? Non, l’incessante vérification de l’identité est toujours de mise pour ceux qui semblent avoir des parents d’origine étrangère ; et les policiers, qui ne sont plus d’aucune proximité — de par la volonté des gouvernements de droite depuis 2002 — continuent à tutoyer qui ils veulent, imprimant à des citoyens une incroyable marque d’irrespect.

Tout semble déjà avoir été analysé et dit, lors de colloques, dans des ouvrages innombrables : la combinaison du chômage, des discriminations raciales, de l’oisiveté, assortie de l’absence de sentiment d’appartenance. Nous redécouvrons périodiquement un pan de la vie nationale établi depuis plus de vingt ans.

Alors, loin des sentiers battus, dans ce numéro, la rédaction d’ANV a voulu rendre compte d’actions concrètes menées par des hommes et de femmes qui veulent faire bouger les choses en se référant explicitement à la non-violence. C’est Driss, un musulman pratiquant, qui prêche la non-violence à la mosquée de Clichy-sous-Bois et donne des cours sur l’éducation à la non-violence à des jeunes des banlieues. C’est une équipe d’enseignants qui retrousse ses manches pour combattre l’échec scolaire. C’est une gardienne d’immeubles qui suscite un jardin potager autour duquel les conflits de voisinage s’amenuisent. C’est Anne et Abdelrehani dont l’histoire de leur couple vient battre en brèche des préjugés. C’est encore Yazid, le travailleur social, un ancien braqueur !


Article écrit par François Vaillant.

Article paru dans le numéro 141 d’Alternatives non-violentes.