196.png
À partir de
6,00 €

 

196
Avons-nous le temps ? Non-violence et rapport au temps

 
 

Le temps, notre rapport au temps, vaste question ! Bien que toute personne dispose de 24 heures par jour, nos possibilités d’en profiter librement sont inégales, en fonction de nos statuts, de nos moyens et de notre santé. Le temps semble bien long à ceux dont la vie manque de sens, de relations ou d’un minimum de confort, ou à ceux qui souffrent sans perspective de mieux. Le temps semble court à ceux qui regorgent d’énergie et de projets. La journée s’écoule paisiblement pour qui s’offre des vacances, mais devient stressante pour qui reste soumis à des injonctions irréalistes. Nous avons parfois un sentiment d’oppression ; mais quelles sont nos véritables priorités, dans cette société où tout semble aller toujours plus vite, où nous disons si souvent « manquer de temps »? Il nous faut pourtant « prendre le temps » de contribuer efficacement aux changements sociétaux que nous visons. Entre réflexions philosophiques et propositions concrètes, ce dossier fait le lien entre non-violence et rapport au temps. La non-violence n’attend pas, et la non-violence a besoin de temps.

 

Sommaire

Juste à temps Georges Gagnaire

La non-violence : restaurer le temps humain Bernard Quelquejeu

Le temps et la stratégie de lutte non-violente Pauline Boyer

Urgence et temps long Etienne Godinot

Le temps passé à s’accorder Élisabeth Maheu

Technologie et rapport au temps Yvette Bailly

Résister, c’est habiter le temps présent Guillaume Sabin

Le temps du revenu universel ? Johann Naessens

Florilège de citations François Vaillant

L’appel au boycott protégé par la liberté d’expression

Brèves

Renouer le lien entre police et démocratie Sabine Gautier

Désobéir pour la justice sociale et climatique Alexandra Scappaticci-Martin

Je ne m’appelle pas « Dépêche-toi ! » Élisabeth Maheu

Lectures

Les infos du MAN